[Test] Wi-Fi Direct VS Bluetooth 4.0: quid du débit ?

10

On démarre en douceur pour ce premier test, qui mettra aux prises deux technologies relativement récentes: le Wi-Fi Direct et le Bluetooth 4.0. C’est le Samsung Galaxy S qui a été le premier à recevoir la certification Wi-Fi Direct en novembre 2010 tandis que la norme Bluetooth 4.0 est apparue dans les premiers appareils en octobre 2010.

A savoir que le Bluetooth 4.0 promet un débit de 24 Mo/s contre 250 Mo/s pour le Wi-Fi Direct qui comprend aussi une sécurité WPA2 par défaut, soit ce qui se fait de mieux à ce jour en terme de sécurité sans-fil. A noter que ces chiffres sont à prendre avec des pincettes: en effet, ce sont des débits théoriques qui ne reflètent pas la réalité d’un cas pratique…

Ce qui nous amène à vous exposer l’objet de cet article: « Vaut-il mieux utiliser le Wi-Fi Direct ou le Bluetooth de son appareil ? » Pour répondre au mieux à cette épineuse question, nous avons effectué quelques benchmarks de la façon suivante: 

  1. Création d’un fichier de 100 Mo.
  2. Partage dudit fichier en Bluetooth, puis en Wi-Fi Direct, en chronométrant les temps nécessaires aux transferts.
  3. Les tests ont été effectués avec deux appareils supportant les deux normes testées, à savoir le Samsung Galaxy Note 2 et le Samsung Galaxy S3.

Les résultats sont les suivants: 10 longues minutes ont été nécessaires au transfert en Bluetooth (ce qui correspond à un débit de 0,16 Mo/s) tandis que seulement 20 secondes se sont écoulées en Wi-Fi Direct (ce qui correspond à un débit de 5 Mo/s) ! Autant vous dire que le transfert en Bluetooth a paru bien long…

Au vu d’un tel débit, nous avons décidé de réitérer le test, mais avec un fichier de 1000 Mo (1 Go) en Wi-Fi Direct: le transfert a duré cette fois-ci 5 minutes (ce qui correspond à un débit de 3,35 Mo/s). Nous avons cru bon de ne pas perdre notre temps à le faire en Bluetooth et vous nous en excuserez !

Pour conclure ce billet, il semble évident qu’il vaut mieux privilégier le Wi-Fi Direct plutôt que le Bluetooth: les débits sont nettement supérieurs et on profite de la sécurité offerte par le WPA2. Évidemment, il faut que les deux appareils soient compatibles, car sinon, ce n’est même pas la peine d’essayer.

3 thoughts to “[Test] Wi-Fi Direct VS Bluetooth 4.0: quid du débit ?”

  1. Hmmmm… et la consomation d’energie? Et la porté de reception?? Etc…
    Je trouve un peu leger comme test et tres limité a la vitesse de transfert.
    (Cet avis n’es pas insultant et n’engage que moi)

  2. Article/test bien court et manquant d’informations et qui en plus induit en erreur !

    Les valeurs des débits théoriques indiquées ne correspondent pas aux unités qui les suivent.
    Les débits devraient être en méga-bits par secondes (Mb/s) et non en Méga-octet (Mo/s). Toutes doc/article sérieux parlant technique expriment les valeurs en bits et non en octets. Si l’on veut utiliser les octets il faut diviser les bits par 8.

    Le Bluetooth 4.0 classe 2: 24 Mb/s = 3 Mo/s théorique (on est loin des 24 Mo/s !).
    Le Wi-Fi Direct basé sur le 802.11n (si 802.11b/g: moins de débit): 250 Mb/s = 31 Mo/s théorique.

    Pour un test efficace Il aurai aussi fallu tester le transfert de plus de fichiers, de nombreux petits de quelques ko, un gros (comme ici), du streaming audio, etc. plusieurs périphériques différents, refaire plusieurs fois chaque test pour faire une moyenne et y a sûrement d’autres trucs à faire encore.

    Personnellement, je trouve le Bluetooth intéressant. Bien qu’il dispose d’un débit et d’une sécurité moindre il est aussi beaucoup moins gourmand en énergie que le Wi-Fi (2,5 mW contre 30 mW, plus de 20 fois moins ! Des fois bien moins, surtout avec les smartphones, j’ai cru lire 600mW), ce qui est primordial quant on parle de smartphones et autres appareils nomades et il coûte moins chère à déployer.
    Le Bluetooth 4.0 offre tout de même un débit plus que suffisant pour beaucoup de choses (avec 167ko/s = 1.3Mb/s on peut faire du streaming musique/radio, envoyer toutes les commandes des clavier/souris en même temps, émettre et recevoir plein de signaux pour de la domotique, de l’électronique, des capteurs…), par contre il ne peut assurer le streaming vidéo et le transfert de gros fichiers peut effectivement prendre un temps important.
    La portée du Wi-Fi est de 150m (50m en intérieur?) alors que pour le Bluetooth nous sommes à 10m en intérieur. Utilisant moins d’énergie le Bluetooth émet aussi moins loin mais souvent on ne souhaite pas irradier les voisins et une transmission de plus courte portée peut suffire.
    Il ne permet pas de tout faire mais le gain d’autonomie offert lui évite largement la corbeille.
    Mes propos sont confirmés par le fait que depuis l’écriture de l’article, le Bluetooth s’est encore développé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *