[Test] The Stanley Parable: le jeu qui casse les codes

the_stanley_parable

Il est rare que je vous parle de jeu. Bien que j’en consomme une certaine quantité (et une quantité certaine), je ne vois pas l’utilité de me forcer à écrire un article plus ou moins intéressant sur une nouveauté dont vous aurez de toute façon déjà lu tous les tests et reviews disponibles sur les internets. En revanche, lorsque le jeu en question est une innovation en soi et bouscule à ce point les codes que s’en devient une réussite, il est de mon devoir de partager cette expérience afin que le plus grand nombre soit au courant de l’existence de ce petit bijou vidéoludique.

Ce qui m’amène à vous parler de The Stanley Parable, qui était à l’origine un mod de Half-Life 2, avant de devenir un jeu à part entière. Enfin, “jeu”, c’est vite dit. The Stanley Parable n’est pas un jeu. C’est effectivement un programme qui va vous permettre d’évoluer dans un monde virtuel créé de toutes pièces. Minecraft est un jeu. Portal est un jeu. The Stanley Parable, c’est une tentative de bousculer le joueur, de le mettre mal à l’aise, de lui faire sentir que le jeu est une finalité en soi, pas les actes du joueur et aussi que, finalement, aucun jeu ne permet une liberté totale.

the_stanley_parable2
Vous allez vite voir que The Stanley Parable n’est pas un jeu conformiste.

Vous aurez compris, difficile d’en parler sans en révéler les ficelles. J’aurais aimé en parler plus longuement et j’espère pouvoir le faire avec quelqu’un ayant passé du temps sur ce jeu. Finalement, je ne saurais que trop vous recommander de tester The Stanley Parable, car le (ce?) jeu en vaut la chandelle.

Sans trop entrer dans les détails, une des pièces maîtresses de The Stanley Parable est son narrateur, vous vous en rendrez très vite compte. Parfois très drôle, parfois inquiétant, mais toujours en avance d’un coup sur vos choix. Un peu comme l’Architecte de Matrix, c’est lui qui vous guidera à travers portes et couloirs, à vous ensuite de décider de suivre ses indications… ou pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *