[Rage] Loi renseignement Suisse: le vote du geek

non_etat_fouineur

Salut les amis, ça fait une paye dites donc ! J’espère que vous avez pu partir loin du stress comme j’ai eu la chance de le faire, c’était vraiment top: pas de mail ni de téléphone pendant quelques temps, ça fait vraiment du bien. Maintenant que je suis rentré, je préfère utiliser mes moments de répit sur autre chose que l’écriture, comme par exemple la bêta de Battelfield One pour ceux qui l’auraient loupée, l’excellent Rocket League ou encore le dernier Batman Arkham Night qui me vident bien la tête après une journée de boulot. Mais si je me force (un peu) à prendre mon clavier – neuf au passage – c’est parce qu’il y a urgence: vous n’avez pas rêvé, l’état va tenter de nous la faire à l’envers, comme en France, aux USA ou en Grande-Bretagne, en essayant de faire passer une loi qui bafoue à mon sens plusieurs de nos droits les plus élémentaires contre un faux sentiment de sécurité… je vais essayer de rester le plus calme possible: cet article est classé dans la catégorie [Rage], mais de telles extrémités méritent que l’on énumère calmement les arguments de ceux qui ne voient pas d’un bon œil la surveillance de masse, dont je fais partie.

LRens ? Ça sent l’rance

Si vous avez lu dans les journaux « LRens », détrompez-vous: ce n’est pas un village bucolique schwytzois. Derrière cette appellation se cache le projet de « Loi Renseignement », vous remarquerez l’originalité (coucou la France). Cette nouvelle loi a pour objectif de donner plus de pouvoirs au Service de renseignement de la Confédération (SRC), qui est censé « se renseigner sur la situation politique et sécuritaire de la Suisse », comme un attentat ou une attaque informatique, puis d’avertir les autorités compétentes. Pour le moment, le SRC ne peut se renseigner qu’à deux conditions:

  • Des soupçons concrets visent la personne surveillée,
  • Les informations recueillies sont soit publiques, soit émanent d’une autre autorité.

C’est déjà pas mal, non ? Le problème, c’est que cette loi tente de faire passer absolument tout ce qu’il est possible de surveiller et de fouiller, à tel point que ça en ferait couiner d’envie un membre de la Gestapo:

  • la surveillance du courrier, du téléphone et d’Internet d’une personne ;
  • la localisation et la surveillance à l’aide d’appareils ;
  • l’infiltration dans des réseaux informatiques ; (Rien que ça ? Ça vous dit un bon petit cheval de Troie made in CH ?)
  • la fouille de locaux ou de véhicules.

Dangereux et contre-productif

C’est bon, ça commence à piquer ? Quoi, j’entends que certains n’ont rien à cacher ? Fort bien, donc vous ne voyez pas de problème à ce qu’on lise vos messages Facebook ? Vos mails ? Vos SMS ? Qu’on surveille vos appels ? De plus, même si actuellement votre activité n’est pas suspecte ou répréhensible, que se passera-t-il si la Suisse cessait d’être un état démocratique et devenait un régime totalitaire ? Et bien le gouvernement aurait déjà tous les moyens à disposition pour fliquer ses citoyens, et pourrait ressortir, par exemple, les tendances politiques passées d’un tel pour l’enfermer. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre.

Bien sûr, on peut naïvement croire que plus de surveillance = plus de sécurité mais c’est faux, l’exemple français est triste mais révélateur: ont-ils pu déjouer les attentats grâces à la surveillance ? Non. Il serait absurde de penser que la modèle suisse fonctionnerait de manière plus efficace. De plus, la masse d’informations sera telle qu’il sera difficile voire impossible d’en sortir des informations pertinentes.

Enfin, les opposants ont oublié (sauf erreur) un argument qui me semble primordial, il est économique: la Suisse attire énormément d’investisseurs, d’entreprises qui s’accordent à dire que la neutralité du pays et les opportunités qu’il offre sont des facteurs décisifs. Pensez-vous qu’une surveillance massive des flux par la fibre optique va encourager les compagnies à s’implanter en Suisse ? Je ne pense pas.

Le vote du geek

Pour toutes ces raisons, vous aurez compris quelle sera ma réponse à la LRens, et j’espère que nous serons assez nombreux pour enterrer définitivement un tel projet. S’il vous plait, allez voter, pas seulement pour cette votation mais en général, car une fois que les lois sont passées et appliquées, il est trop tard pour ouvrir sa gueule. Nous avons la chance de vivre dans un pays où le peuple a son mot à dire, ce serait bien dommage qu’on n’ose finalement plus dire ce qu’on pense réellement à cause de projets orwelliens tels que celui-ci.

Pour aller plus loin ou vous faire votre propre idée sur la question, je vous invite à visiter ces quelques liens: etat-fouineur.ch, easyvote.ch et amnesty.ch.

lrens_non

Une réponse à “[Rage] Loi renseignement Suisse: le vote du geek

  1. Sans oublier le danger d’un cheval de troie… même si il est étatique… ça reste une porte ouverte supplémentaire qui pourrait être utilisée par des hackers…
    Et vu la lenteur suisse… leur cheval de troie sera corrigé 3 ans après ou quoi ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *